Des appareils certifiés et étalonnés (la métrologie)

Visuel
maintenance appareil
Contenu
Contenu

La métrologie permet de vérifier et suivre La qualité des appareils utilisés et certifiésselon des référentiels techniques précis. 

Les appareils sont manuellement vérifiés par la chaîne d’étalonnage. Cette dernière permet de contrôler la justesse des mesures issues de ces analyseurs. Ils sont régulièrement vérifiés et raccordés à des étalons (dits de référence ou de transfert), constituant l’outil indispensable aux différentes mesures.

L’étalonnage est une étape primordiale pour s’assurer que les outils de mesure de la qualité de l’air fonctionnent correctement et donnent de bons résultats. En effet, la performance des outils a tendance à varier avec le temps et chaque outil perd de sa précision dans une certaine mesure.

Il existe différents niveaux pour vérifier la qualité et la traçabilité des mesures :

  • Le niveau 1 (référence nationale) est constitué du Laboratoire National d’Essais ;
  • Le niveau 2 sert de relais entre les niveaux 1 et 3, et permet l’étalonnage des appareils du niveau 3, grâce aux étalons de transferts. Airparif, AtmoSud, Air Pays de la Loire, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, Atmo Occitanie et le Laboratoire d'intercomparaison de SynAirGIE sont habilités
  • Le niveau 3 correspond aux stations de mesures gérés par les AASQA. Les AASQA sont chargées de régler périodiquement les analyseurs de station avec les étalons de transfert 2-3.
les différents niveaux d'étalonnage
Source : Laboratoire centrale de surveillance de la qualité de l'air

Les polluants disposant de leur chaîne d’étalonnage certifiée sont les suivants :  l’ozone, le dioxyde de soufre, le monoxyde de carbone, le monoxyde d’azote.