• Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
 
ActualitésQui sommes-nous ?L'air que l'on respireL'atmosphèrePublicationsRéglementationsEspace membres
Accueil arrow Que respirons-nous ? arrow Chez soi

Dans votre région :

Reseau Atmo

Rechercher :

scoopit Veille Air|Climat
Énergie|Santé


portail-environnement

Chez soi
2014 - Evaluation de l’impact de la forêt sur les mesures de la qualité de l’air à la station rurale
La station de mesure du Zoodyssée dans la forêt de Chizé est une station de fond rural dont l’un des objectifs est d’alimenter les modèles d’ATMO Poitou‐Charentes pour les conditions aux limites.
Lire la suite...
 
Lig'Air - Home'Air, qualité de l'air dans des maisons BBC en région Centre - 2012

ligair_logo_maison_verte.jpg

Les bâtiments BBC (Bâtiment Basse Consommation) ont pour principale caractéristique une consommation énergétique faible notamment grâce à une très bonne isolation thermique et une étanchéité à l'air maitrisée. Mais qu'en est-il de la sécurité sanitaire par rapport à la qualité de l'air intérieur ?

HOME'Air est une étude pilote régionale menée dans 6 maisons BBC de la région Centre en 2011.

Lire la suite...
 
Qualité de l'air intérieur

L'air intérieur : un enjeu de santé publique 

Nous passons plus de 80% de notre temps dans des lieux clos (logement, moyens de transport, lieu de travail/école...). L’air que nous y respirons n’est pas toujours de bonne qualité. Les sources potentielles de pollution dans les bâtiments sont en effet nombreuses : air extérieur, appareils à combustion, matériaux de construction et d’ameublement, activité humaine (tabagisme, produits d’entretien, bricolage, cuisine...).

fotolia_55498912_xs.jpg

La bonne qualité de l’air à l’intérieur d’un bâtiment a un effet démontré sur la qualité de concentration, le taux d’absentéisme, le bien-être et les relations entre les occupants. A contrario, une mauvaise qualité de l’air peut favoriser l’émergence de symptômes tels que maux de tête, fatigue, irritation des yeux, du nez, de la gorge et de la peau, vertiges ainsi que les manifestations allergiques et l’asthme. L'ensemble de la population est concerné et plus particulièrement les personnes sensibles et fragiles (enfants, personnes âgées ou immunodéprimées, malades pulmonaires chroniques). En France, 20 à 25% de la population souffre d’asthme, soit 3,5 millions de personnes.

Devenue une préoccupation majeure de santé publique, la Qualité de l'Air Intérieur (QAI) fait l'objet d'une attention particulière de la part des pouvoirs publics depuis une dizaine d'années. La création en 2001 de l'Observatoire de la Qualité de l'Air Intérieur (OQAI) a permis de se doter d'un outil scientifique qui permet d'orienter les politiques publiques.

La pollution de l'air a également un coût pour la société. D'après une première étude menée par l'OQAI en avril 2014, le coût socio-économique des polluants de l'air intérieur serait proche de 19 milliards d'euros par an et responsable de près de 20 000 décès prématurés.

Les AASQA ont développé une expertise en qualité de l'air intérieur

couvplaquetteqai.png

  Plaquette : Air Interieur, les AASQA au côté des collectivités.pdf
  

En complément des polluants règlementés, le champ d'intervention des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA) s'est étendu aux enjeux émergents tels que la qualité de l'air intérieur.

C’est ainsi dans le cadre de leurs missions statutaires d'observation, d'amélioration des connaissances et de sensibilisation, qu’au niveau régional, les AASQA, aux côtés de leurs partenaires institutionnels, collectivités, universitaires, professionnels de santé, interviennent sur la problématique en tant que conseil auprès des collectivités et en tant qu’expert à la demande des autorités.

La prise en compte de l’air intérieur nécessite la mobilisation de nombreux acteurs ayant un impact direct ou indirect sur sa qualité. L'acculturation, la prévention et la mise en place d'une stratégie à long terme est nécessaire. C’est en ce sens que les AASQA sont déjà engagées, notamment sur la formation et la sensibilisation, via l’élaboration de nombreux outils pédagogiques.  

 > Boîte à outils : consultez les documents d'informations relatifs à la qualité de l'air intérieur  

 > Télécharger la mallette Ecol'air 

 

Observatoire et amélioration des connaissances 

Les questions qui se posent actuellement sur la capacité des bâtiments performants en énergie, neufs ou rénovés, à assurer une sécurité sanitaire et confort pour les occupants méritent des études complémentaires ciblées. 
Dans le cadre du PREBAT (Programme de Recherche sur l’Energie dans le Bâtiment, initié par l’ADEME dans le cadre du Plan Climat 2004), certaines AASQA mettent en œuvre la déclinaison en région du volet pilote « air intérieur » en partenariat avec les CETE principalement (CEREMA) de ce programme suivant les protocoles de l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI-BPE). Ce programme est piloté au niveau national (ADEME, DHUP, DGPR, DGS, OQAI/CSTB, CETE/CEREMA, AASQA, INERIS). Les résultats des différents suivis menés en région alimenteront la base de données nationale « OQAI-BPE Bâtiments Performants en Energie ».
 

Plateforme d'accompagnement et d'aide à la décision 

Construction

Lorsqu'une nouvelle école doit être créée à proximité d'une artère routière par exemple, modéliser le quartier pour comprendre la dispersion des polluants extérieurs permet d'optimiser l’implantation, l'orientation de l'établissement. D'une manière générale, il semble essentiel de travailler le plus en amont possible et intégrer les critères relatifs à la QAI. Lors des travaux d’aménagement, un cahier des charges doit exiger des produits peu émissifs, une grille d’analyse pour le choix de matériaux peu émissifs a été établie par Air Normand avec un accompagnement de la collectivité (mesures QAI) à différentes phases du chantier.

Accompagnement

Dans le cadre de l’appel à projet AACT’Air de l’ADEME, plusieurs projets sont envisagés par les AASQA en partenariat avec les collectivités. L’enjeu de cet appel à projets est d’aider les collectivités territoriales et locales à surmonter les difficultés rencontrées, encourager leur volonté d’actions et les accompagner dans la mise en œuvre et l’évaluation d’actions ou expérimentations innovantes qui concourent à l’amélioration de la qualité de l’air extérieur et intérieur.

Information et sensibilisation

De nombreuses actions de sensibilisation sont menées en région auprès des collectivités pour les informer sur la surveillance et sur les outils et démarches à mettre en place afin d’intégrer au mieux la qualité de l’air dans toutes les étapes de la vie d’un bâtiment. Ces actions pouvant s’intégrer dans le cadre des plans régionaux santé environnement. 
 
 
> "Les élus parlent des AASQA" ou quelques exemples de collaborations menées entre les collectivités territoriales et les AASQA : 
f.werner.png
 
  

 Le dispositif règlementaire 2015-2023 

 

sqai.jpgLa loi Grenelle 2 avait rendu obligatoire la surveillance de la qualité de l'air intérieur dans certains établissements recevant du public sensible. Cette obligation s’appliquait notamment aux : 
  • établissements d'accueil collectifs d'enfants de moins de six ans (crèches, halte-garderie, jardins d’enfants, etc.) ;
  • centres de loisirs ;
  • établissements d'enseignement ou de formation professionnelle du premier et du second degré (écoles maternelles, élémentaires, collèges, lycées généraux et professionnels, établissements régionaux d'enseignement adapté) ;
  • établissements sanitaires et sociaux prenant en charge les mineurs éloignés de leur famille en raison des difficultés d'ordre social ou éducatif, les mineurs handicapés, les mineurs délinquants (mentionnés aux 1°, 2°, 4° du I de l’article L 312-1 du code de l’action sociale et des familles).

Report de l'obligation 
Le 24 septembre, le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie annonçait dans un communiqué de presse, le report de cette obligation de surveillance de la qualité de l'air intérieur dans les établissements recevant du public, initialement prévue le 1er janvier 2015 pour les crèches et les écoles maternelles.

Le 9 décembre, le nouveau dispositif d’amélioration de la qualité de l’air dans les établissements recevant du public a été présenté.  

Dans les grandes lignes :

Les échéances initiales :

L’entrée en vigueur de cette nouvelle obligation doit être progressive et achevée avant le :

  • 1er janvier 2015 pour les établissements d'accueil collectifs d'enfants de moins de six ans et les écoles maternelles - Report au 1er janvier 2018 
  • 1er janvier 2018 pour les écoles élémentaires ;
  • 1er janvier 2020 pour les centres de loisirs et les établissements d'enseignement ou de formation professionnelle du second degré (collèges, lycées, etc.) ;
  • 1er janvier 2023 pour les autres établissements.
 
Dans un communiqué de presse, ATMO France, la fédération des AASQA, s'est interrogée sur les modifications du dispositif de surveillance de la qualité de l'air intérieur. Elle a : 
  • salué la volonté d’engager les collectivités dans des démarches proactives de prévention, indispensables à l’atteinte des objectifs de qualité de l’air intérieur fixés par la réglementation, 
  • et rappelé toutefois, qu'en complément du guide des bonnes pratiques et au regard de la complexité et de la multiplicité des facteurs et des acteurs qui conditionnent la qualité de l’air intérieur, la vérification périodique par la mesure reste pour ATMO France le garant de l’efficience des pratiques en toute fiabilité, objectivité et transparence. 

 

Pour aller plus loin :   

- Bâtiments performants en énergie : l'expertise des AASQA au service de la qualité de l'air intérieur  

- Communiqué de presse : ATMO France s'interroge sur les modifications du dispositif de surveillance de la qualité de l'air intérieur  


 
Evaluation du benzène dans les habitations de Petit-Couronne situées dans la zone résiduelle touchée
En hiver et en été 2010, des mesures de benzène ont été effectuées en air intérieur des habitations, entreprises et lieux publics de la commune de Petit-Couronne situées dans le périmètre de la zone touchée par une pollution de la nappe phréatique par des hydrocarbures. Cette campagne s’inscrit dans le cadre du programme pluriannuel 2010-2012 qui a pour objectif de vérifier la teneur en benzène dans les bâtiments où les travaux d’amélioration de la qualité de l’air intérieur ont été effectués et dans les bâtiments de contrôle situés en dehors de la lentille polluée.
Lire la suite...
 
Bilan de la qualité de l'air 2009 en Ile-de-France

La qualité de l'air quotidienne reste insatisfaisante en Ile-de-France pour certains polluants, plus particulièrement au coeur de l'agglomération parisienne et à proximité du trafic. On estime qu'environ 3 millions de Franciliens sont potentiellement exposés à des niveaux de pollution qui ne respectent pas la réglementation et qui de plus marquent une certaine stabilité.

Lire la suite...
 
La qualité de l'air autour du cou...

Les colliers de mesure portés par un échantillon de Franciliens pendant deux journées montrent que les stations du réseau d'Airparif sont un bon reflet de l'exposition individuelle moyenne à la pollution tout au long de la journée. D'autre part, les modes de transport semblent avoir une influence sur les concentrations relevées. Mais d'autres facteurs sont aussi à prendre en compte.

Tendances confirmées par la deuxième campagne de mesure !

Lire la suite...
 
Bilan de la qualité de l'air 2008 en Ile-de-France

Malgré une année 2008 plus favorable du fait de ses conditions météorologiques, la qualité de l'air quotidienne reste toujours insatisfaisante, et plus particulièrement au coeur de l'agglomération parisienne à proximité du trafic. Quatre polluants sont toujours problématiques : le dioxyde d'azote, les particules, et l'ozone qui ne respectent pas les valeurs limites, ainsi que le benzène. Le dépassement récurrent des valeurs limites peut donner lieu à un contentieux avec l'Europe.

 

Lire la suite...
 
Palavas-les-flots (Hérault) - Mesures en air intérieur - Eté 2008
palavas_air_interieur.jpgPlusieurs particuliers se sont plaints, depuis fin janvier 2008, de nuisances olfactives (et de symptômes, confirmés par un médecin) dans un immeuble de bord
de mer de Palavas les Flots (Hérault).
Lire la suite...
 
Evaluation du benzène dans des habitations de Petit Couronne
Evaluation du benzène dans des habitations de Petit Couronne situées dans la zone résiduelle touchée par une pollution de la nappe phréatique aux hydrocarbures 
Suite à la mise à jour en 2008 de la zone résiduelle où une pollution de la nappe phréatique est encore détectée, des mesures de benzène ont été reconduites dans une dizaines de nouvelles habitations. 
Lire la suite...
 
Air intérieur : la ventilation.

Un constat : la ventilation est trop négligée voire oubliée au bureau ou à la maison, elle s’impose pourtant pour un air de meilleure qualité.

 

Lire la suite...
 
© 2017 Fédération ATMO France