• Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
 
ActualitésQui sommes-nous ?L'air que l'on respireL'atmosphèrePublicationsRéglementationsEspace membres
Accueil arrow Actualités arrow Qualité de l’air intérieur : ATMO France partenaire des Défis Bâtiment Santé

Dans votre région :

Reseau Atmo

Rechercher :

scoopit Veille Air|Climat
Énergie|Santé


portail-environnement

Qualité de l’air intérieur : ATMO France partenaire des Défis Bâtiment Santé
Écrit par tubiana   
18-04-2017

L'air intérieur est un enjeu majeur de santé au cœur des préoccupations du réseau des AASQA. ATMO France, leur fédération, est partenaire des Défis Bâtiment Santé, dont la 6ème édition « La santé, moteur d'innovations du bâtiment »  se déroule le 15 juin 2017 à Paris.   

cartouchemaildbs2017.png

Nous passons en moyenne 85% de notre temps dans des environnements clos (logement, transports, lieux de travail/écoles,..) et l'air que nous y respirons peut être de mauvaise qualité. Les sources de pollution y sont nombreuses et l'air n'est pas toujours suffisamment renouvelé.  

Une exposition prolongée à une qualité de l'air intérieur dégradée peut influer sur notre santé : maux de tête, irritation des yeux et des voies respiratoires, ... certaines substances peuvent également avoir un effet cancérigène. 

Fortes de l’expérience accumulée depuis des décennies dans la surveillance et l’évaluation de l’air ambiant, les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA) disposent aussi d’une compétence reconnue en métrologie de la qualité de l’air intérieur. Leurs travaux et leur expertise s'appuient sur une démarche intégrée de prévention, d'évaluation et de gestion de la qualité de l’air intérieur et extérieur qui permet d'agir plus efficacement pour réduire l’exposition globale à la pollution de l’air.

Air intérieur : les AASQA au côté des collectivités 

En collaboration avec un réseau de partenaires pluridisciplinaires et en s’appuyant sur les expériences déjà menées, les AASQA peuvent aider les collectivités à aborder les enjeux sanitaires liés à la qualité de l’air intérieur. 

couvplaquetteqai.png

 Ainsi, elles peuvent :

- proposer des accompagnements adaptés : sessions d’information et de sensibilisation, déclinaison de pratiques favorables à la qualité de l’air intérieur

- réaliser des campagnes ciblées sur les objectifs des collectivités : diagnostic par rapport à des valeurs guides, évaluation de l'impact de différentes pratiques et de l’exposition à des polluants spécifiques.
- soutenir les collectivités pour faire face à différentes situations dégradées de pollution : recherche des sources de pollution en s'appuyant sur le partage de connaissances du réseau national, évaluation de solutions de remédiation, accompagnement en termes d’aide à la décision et de communication.

Lors d’opérations de construction ou de rénovation de bâtiments, les AASQA peuvent également accompagner les collectivités dans une démarche environnementale : prise en compte intégrée des exigences de performance énergétique, d’urbanisme et de confort sanitaire ; validation des dispositions constructives (mesures et suivi à différentes phases du chantier).

  Plaquette : Air Interieur, les AASQA au côté des collectivités.pdf
 

ouverture_dbs.jpg

 

  ATMO France partenaire des Défis Bâtiment Santé 2017 : « La santé, moteur d'innovations du bâtiment » 

La 6ème édition des Défis Bâtiment Santé portera sur le thème de « La santé, moteur d'innovations du bâtiment ». Le colloque sera l’occasion de décerner les premiers trophées « InnovSANTÉbâti » qui valoriseront les diverses innovations pour la santé dans les bâtiments.

Ø En savoir plus sur les Trophées 

Ø  Programme et inscriptions aux Défis Bâtiment Santé

 

 

2 AASQA y présenteront un poster : Air Pays de la Loire et Air PACA :  

 

Air Pays de la Loire : le nez humain, un capteur efficace pour l’air intérieur

logo airpl.jpg

Depuis mai 2015, Air Pays de la Loire mène avec l’appui de la société Osmanthe un programme innovant de détection des odeurs dans un environnement industriel odorant dans la région des Pays de la Loire (Basse-Loire) du fait de la présence d’une raffinerie, d’usines de production d’engrais, de trituration de tourteau de colza, d’une station d’épuration, etc..

La particularité de ce projet ? Les relevés se font grâce à des nez humains, plus performants que des machines : 15 bénévoles volontaires préalablement formés et habitant dans cet environnement.

Les relevés s’appuient sur la méthode du langage des nez®, reconnue pour :

  • analyser objectivement une situation odorante (classification selon des notes odorantes et une intensité associée),
  • établir des liens entre les odeurs et les sources responsables de ces gênes,
  • agir au niveau des sites contributeurs. 

Collectivités, industriels, et riverains ont participé activement au projet la première année : 5300 données olfactives ont été recueillies par les bénévoles et traitées par Air Pays de la Loire.

Des premiers résultats ont permis aux industriels d’agir spontanément à la source des nuisances dans un objectif de diminuer le nombre de plaintes, notamment en analysant les odeurs dites « gênantes » (correspondant à 6% des perceptions).

Complémentaire aux méthodes traditionnelles, la mise en place de ce programme a permis d’identifier des leviers pour agir et prévenir les odeurs en air intérieur. Sans prérequis physiologiques, experts de la qualité de l’air et occupants des bâtiments peuvent devenir acteurs et ainsi agir sur les sources des gênes qu’ils observent au quotidien.

‘A Lab in the AIR’ : le fab lab d’Air PACA 

logoalabintheair.png

Né d’une réflexion stratégique sur l’évolution du métier des AASQA face aux enjeux émergents dans les grandes politiques de l’air et du climat, « A Lab in the AIR » est un « tiers lieu », qui vise, aussi bien en interne qu’auprès des parties prenantes, à : 

  • Favoriser la culture de l’innovation et donner le goût d’entreprendre ;
  • Développer des processus d’innovation et de tests s’appuyant sur le design thinking, le prototypage, et l’évaluation des impacts ;
  • Susciter l’engagement citoyen ;
  • Donner aux acteurs économiques l’accès à une structure, aux données et à la visibilité qui faciliteront leur croissance.

A Lab in the AIR est une société coopérative d’intérêt collectif construite sur le modèle des fab labs : les fab labs sont des ateliers Hi-Tech ouverts qui permettent le développement et la production « sur mesure » d’objets, biens et services que les technologies industrielles classiques ne permettent pas de créer. Ils permettent de mettre en place des processus de prototypage rapide, et d’engager les utilisateurs à travers la co-création de solutions. Les fab labs sont organisés en un réseau mondial de laboratoires locaux, animés par la FabFoundation. 

Les activités du Lab in the AIR sont organisées autour de plusieurs programmes : 

§  Le Lab Digital est un espace digital d’expérimentation, de collaboration et d’innovation centré sur la donnée environnementale.

La qualité de l’air intérieur s’y décline notamment à travers le projet « 4e Espace », co-construit dans le cadre de l’association Fab&Co des fab labs professionnels français : un travail sur la représentation de l’espace et de l’air à travers le digital, le réel et le maquettage dans l’optique de développer des techniques de gestion intelligente des bâtiments.

§  Le Lab des Usages « la qualité de l’air comme usage », qui vise à travailler avec des professionnels métier et des citoyens pour co-penser des manières d’intégrer la qualité de l’air dans leur quotidien.

Exemple de projet sur la qualité de l’air intérieur : développement, avec des agents immobiliers, d’un outil diagnostic « air » & installation d’un espace « qualité de l’air » en agence.

§  Le Think Tank « Topos, Topics », qui s’interroge sur les processus cognitifs et leurs rapports avec les espaces.

§L’ouverture du fab lab au grand public et l’organisation d’ateliers thématiques.  

 
© 2017 Fédération ATMO France