• Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
 
ActualitésQui sommes-nous ?L'air que l'on respireL'atmosphèrePublicationsRéglementationsEspace membres
Accueil arrow Qui pollue, quel impact ? arrow Les transports arrow Quelle qualité de l'air autour de l'aéroport Paris Charles-de-Gaulle ?

Dans votre région :

Reseau Atmo

Rechercher :

scoopit Veille Air|Climat
Énergie|Santé


portail-environnement

Quelle qualité de l'air autour de l'aéroport Paris Charles-de-Gaulle ?
Écrit par Airparif   
06-11-2009

airparif_vignette_intro_cdg.gifDans la continuité des travaux entrepris en 2002, une nouvelle étude a été menée afin de caractériser les niveaux de dioxyde d'azote autour de la plate-forme aéroportuaire Paris Charles-de-Gaulle. Les particules ont également été prises en compte, avec quelques points de mesure à proximité de la plate-forme. Les résultats confirment l'influence combinée dans cette zone des rejets de pollution de l'agglomération parisienne en général, des axes routiers, ainsi que des activités aéroportuaires.

 

Airparif a organisé une nouvelle étude autour de l'aéroport de Paris Charles-de-Gaulle. Une première campagne de mesure de ce type avait été mise en place dans ce secteur ainsi que celui du Bourget en 2002, avec 200 points de mesure. Elle avait alors permis de cartographier la pollution atmosphérique sur un large secteur autour des plate-formes et d'identifier pour Paris Charles-de-Gaulle les impacts dus au fonctionnement de l'aéroport, dans un environnement routier et urbain. Cinq ans après la première campagne de mesure, il était nécessaire d'actualiser la carte des niveaux annuels en dioxyde d'azote (NO2), polluant principalement émis par les moteurs (trafic routier et aérien), et dans une moindre mesure par le chauffage et par l'industrie. L'aéroport Paris Charles-de-Gaulle, premier aéroport francilien et deuxième européen par le nombre de passagers transportés (59,9 millions de passagers en 2007), est un émetteur de dioxyde d'azote important : il représente 4% des rejets de ce polluant à l'échelle de la région (équivalent à l'ensemble des industries d'incinération d'ordures ménagères), et 50% à l'échelle de la zone étudiée. L'objectif de l'étude est de comparer les résultats de 2008 par rapport à ceux de 2002, et de les positionner par rapport aux prospectives effectuées en 2004 par Airparif à l'horizon 2010 dans le cadre du PPA (Plan de protection de l'atmosphère). Ces données de pollution sont également nécessaires aux études d'impact sanitaire du trafic aérien programmées dans le cadre du Plan régional santé environnement d'Ile-de-France (PRSE).

 
© 2017 Fédération ATMO France