• Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
 
ActualitésQui sommes-nous ?L'air que l'on respireL'atmosphèrePublicationsRéglementationsEspace membres
Accueil arrow Qui pollue, quel impact ? arrow Les transports arrow Qualité de l'air en zones 30 à Tours en 2007

Dans votre région :

Reseau Atmo

Rechercher :

scoopit Veille Air|Climat
Énergie|Santé


portail-environnement

Qualité de l'air en zones 30 à Tours en 2007
Écrit par Lig'Air   
02-10-2009

La réduction des vitesses a un objectif principal : améliorer la sécurité routière. Mais qu'en est-il de la qualité de l’air ? Dans le cadre du PPA de l’agglomération de Tours, Lig’Air a mené une campagne de mesure, visant les concentrations du dioxyde d’azote et celles du benzène sur 6 zones 30 (et en amont et en aval) de l’agglomération tourangelle.

 

La présente étude dresse l’état des lieux des niveaux de polluants enregistrés sur ces zones et met en relief l’augmentation ou la diminution des teneurs de pollution observée ou non sur chacun des parcours étudiés. Les résultats sont discutés à la suite d’une étude de sensibilité des émissions polluantes aux vitesses de circulation adaptées au milieu urbain. 

La réduction des vitesses, dans les zones utilisées par les piétons et/ou les cyclistes, a un objectif principal : améliorer la sécurité routière. La diminution de la pollution de l’air au niveau de ces zones n’est pas forcément un objectif prioritaire ; cependant, il est intéressant de se pencher sur la question suivante : la mise en place de structures telles que les zones 30 permet-elle d’améliorer la qualité de l’air ?

Dans le cadre du PPA de l’agglomération de Tours, Lig’Air a mené une campagne de mesure, visant les concentrations du dioxyde d’azote et celles du benzène sur 6 zones 30 de l’agglomération tourangelle.

Sur chacune des zones étudiées, Lig’Air a effectué des prélèvements de dioxyde d’azote et de benzène, au niveau des zones 30 proprement dites mais également en amont et en aval de celles-ci.

La présente étude dresse l’état des lieux des niveaux de polluants enregistrés sur ces zones et met en relief l’augmentation ou la diminution des teneurs de pollution observée ou non sur chacun des parcours étudiés. Les résultats sont discutés à la suite d’une étude de sensibilité des émissions polluantes aux vitesses de circulation adaptées au milieu urbain.

Les scenarii de sensibilité réalisés ont montré que la réduction des émissions dépend de la gamme des vitesses de circulation. Dans les centres urbains, où la vitesse de circulation est limitée à 50 km/h, tout ralentissement ou réduction de vitesse entraînerait systématiquement une augmentation des émissions de NOx et de COV. Une réduction de vitesse sur ces zones peut donc avoir un impact positif par rapport à la sécurité routière mais négatif par rapport aux émissions polluantes.

RESULTATS

Sur les 6 axes étudiés de l’agglomération tourangelle, les résultats de mesures font apparaître des bilans contrastés sur l’impact des zones 30 sur la qualité de l’air.

Ainsi, on a pu constater que la configuration de la rue (hauteur des bâtiments, largeur des voies), le nombre de véhicules y circulant et le sens de circulation influent grandement sur la qualité de l’air. La mise en place d’une zone 30 peut agir sur la qualité de l’air mais reste un facteur parmi tant d’autres.

Toutefois, au travers de cette étude, deux grandes tendances semblent se dégager : à configuration de rue identique et en sens unique, on constate une amélioration de la qualité de l’air au niveau des zones 30. A contrario, la mise en place d’une zone 30 est défavorable à la qualité de l’air dans une rue à double sens avec rétrécissement des voies.

Les résultats de cette étude mettent également en relief les sites et les zones géographiques où les efforts doivent être particulièrement portés pour ramener les niveaux de polluants aux exigences normatives applicables à l'horizon 2010. En effet, les concentrations enregistrées sur 30 sites seraient supérieures au seuil d'évaluation maximal en dioxyde d’azote. La surveillance de ces sites par la mesure fixe, deviendrait une nécessité. Cependant, l'ensemble de ces résultats est basé sur une campagne de mesure de 15 jours, comparée à titre indicatif aux seuils d’évaluation annuels.

  Lig'Air - PPA Tours - Concentrations et émissions en zones 30 - 2007

 
© 2017 Fédération ATMO France