• Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
  • Fédération Atmo
 
ActualitésQui sommes-nous ?L'air que l'on respireL'atmosphčrePublicationsRéglementationsEspace membres
Accueil arrow Qui sommes-nous ?

Dans votre région :

Reseau Atmo

Rechercher :

scoopit Veille Air|Climat
Énergie|Santé


portail-environnement

Nos missions

La Fédération ATMO France est le réseau national des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA).  

Elle anime le réseau des AASQA en assurant la coordination, la mutualisation et la valorisation de leurs travaux et le représente dans les instances nationales et européennes en participant aux débats pour l'amélioration de la qualité de l'air et de l'atmosphère. 

A travers ses actions, ATMO France poursuit un objectif d'intérêt général, celui de contribuer, aux côtés des autres acteurs nationaux, à doter la France d'un dispositif efficace qui assure tant la surveillance de la qualité de l'air que l'évaluation des actions et politiques publiques visant à l'améliorer. Le réseau met son expertise à disposition de tous les acteurs concernés.  

  Plaquette de présentation ATMO France, le réseau des AASQA
 

La loi confie aux AASQA la mise en œuvre de la surveillance de la qualité de l’air et l’information du public dans les territoires. Plus largement, les AASQA mesurent, inventorient, modélisent, prévoient, réalisent des études sur la qualité de l’atmosphère pour évaluer les actions de reconquête de la qualité de l’air et pour améliorer les connaissances. Leur champ d’intervention couvre un large panel de polluants règlementés (ozone, particules, oxydes d'azote et de soufre, benzène, etc.) étendu aux gaz à effet de serre et aux enjeux émergents (odeurs, pollens, pesticides, air intérieur, etc.). 

La gouvernance quadripartite des AASQA (Etat/DREAL, collectivités territoriales, activités économiques, représentants associatifs et personnalités qualifiées) ainsi que leur financement diversifié (Etat, collectivités territoriales, industriels) assurent la neutralité et la transparence de leur action et de l’information qu’elles délivrent. 

Conformément à la Loi sur l’Air et l’Utilisation Rationelle de l’Energie, les associations agréées regroupent 4 collèges, équitablement représentés au sein des Conseils d’Administration :

  • Les Préfets et Services de l’Etat
  • Les Collectivités locales et territoriales
  • Les Emetteurs (transporteurs, industriels…)
  • Les Associations de protection de l’environnement et des consommateurs et personnalités qualifiées.

 Missions de base :

(en référence à la loi sur l'Air et l'Utilisation Rationnelle de l'Energie du 30 décembre 1996)

  • Mise en oeuvre de la surveillance et de l'information sur la qualité de l'air
  • Diffusion des résultats et des prévisions
  • Transmission immédiate aux préfets des informations relatives aux dépassements ou prévisions de dépassements des seuils d'alerte et de recommandations.

Le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie (MEDDE) est responsable de la mise en oeuvre de la politique nationale de surveillance, de prévention et d'information sur l'air.


Il s'appuie pour cela sur :
  • la Fédération ATMO France et l'ensemble des associations qu'il a agréées,
  • le LCSQA (Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'Air).


Le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'Air (LCSQA) intervient comme appui scientifique et technique des associations agréées et est composé de l’Ecole des Mines de Douai (EMD), de l’Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques (INERIS) et du Laboratoire National d’Essais (LNE). Il contribue à l’amélioration de la qualité des mesures et assure la liaison entre la recherche et l’application sur le terrain.

 

LA SURVEILLANCE :

La surveillance s’effectue par différents moyens incluant la surveillance par les dispositifs fixes, les campagnes de mesures, les cadastres d’émissions et la modélisation de la pollution de l’air sur un territoire donné. La mise en oeuvre de ces différents moyens permet de fournir des représentations cartographiques de la pollution.

 

L'INFORMATION ET LA PREVISION :

Chaque citoyen a le droit d’être informé sur la qualité de l’air qu’il respire. Ainsi, pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants, les associations diffusent un indicateur global de la qualité de l’air : l’indice ATMO. Pour les villes de moins de 100 000 habitants, on parle de l’Indice de la Qualité de l’Air simplifié (IQAs). Ce sont des indicateurs journaliers de la qualité de l’air. Ils sont calculés à partir des résultats des stations “urbaines” et “périurbaines” représentatives des zones dites “de pollution homogène”. Ils concernent essentiellement les agglomérations. Quatre polluants sont pris en compte : les particules fines, le dioxyde de soufre, le dioxyde d’azote, l’ozone. Les concentrations de chacun de ces polluants sont classées sur une échelle de 1 très bon à 10 très mauvais. Le plus élevé de ces 4 sous-indices donne l’indice ATMO de la journée. Des données cartographiques en temps réel peuvent compléter la diffusion de cet indice.  

logo atmo france.png

  

 
© 2017 Fédération ATMO France